Les parents travestis

image


Monsieur l’ministre de la Justice Mackay,

Entre deux changements de couches, je suis tombée sur cet article du Devoir, puis sur celui-ci.

Merci de reconnaître qu’en plus de travailler, les femmes s’occupent (évidemment) de toutes les tâches ménagères et parentales maternelles. Et que ce sont les hommes qui forment les leaders de demain.

Ma grand-mère était reine du foyer et n’avait pas d’emploi. Ma mère travaillait en plus de s’occuper de toutes les tâches ménagères. Et moi… eh bien je fais pareil comme ma mère. Bonne nouvelle, Monsieur l’ministre : Rien n’a évolué depuis la dernière génération.

La vérité, Peter, c’est que tu… tu permets que je te tutoie? Ma politesse est dans le lave-vaisselle.


La vérité, Peter, c’est que tu es sexiste.

Regarde bien ça, je vais me faire traiter de féministe enragée dans 3… 2… 1…

Sauf que c’est pour les hommes aussi que je suis fâchée. Je suis en crisse froissée pour l’un ou l’autre parent que tu fais sentir inadéquat dans ses rôles.

image

 

La vérité, Peter, c’est que chez nous, mon conjoint, en plus de travailler, fait le lavage, le pliage, le moppage, le vernis à ongles sur les doigts de sa fillette et le changement de couches explosives jaune moutarde de fiston. La vérité c’est qu’on se sépare toute.

Fa’que je suis frustrée pour  les hommes qui font les lunchs, qui courent après l’autobus scolaire, qui pensent au souper et qui s’occupent d’un p’tit vieux avant d’aller au bureau (cette partie-là de ton texte était weird, en passant).

Je vais recommencer à te vouvoyer parce que 50 ans séparent nos mentalités. Monsieur l’ministre Mackay, vous êtes mandataire de l’égalité dans notre société. Mais comment faire évoluer les mentalités vers l’égalité quand votre corps est dans le présent et vos propos sont dans le passé ?

Et me voilà qui me surprend à envier le pénis et à maudire Freud. Parce que si un homme écrivait ceci, on réfléchirait. Quand une femme le fait, on soupire. Une autre frustrée qui interprète tout croche.

J’ai sûrement mal compris. Que voulez-vous ? Ma capacité d’interprétation d’un texte simple, concis et empli de clichés archaïques est obstruée par mon lien avec ma progéniture. Des années d’études pour finalement expulser mes ambitions professionnelles avec le placenta.

Certes, votre description des rôles traditionnels décrit la réalité de plusieurs, Monsieur l’ministre Mackay. Mais les rôles modernes aussi, ils existent et font leur chemin. À quoi bon conjuguer des discours électoraux au futur si l’on promeut la continuation du passé ?

Ce n’est que mon opinion, Monsieur l’ministre. Mon opinion de femme qui refuse que ses ambitions professionnelles soient éclipsées par son rôle de mère. Et qui s’indigne que les ambitions professionnelles de son homme éclipsent son implication de père.

Monsieur l’ministre, les dinosaures me fascinent au musée. Au poste de ministre de la Justice, ils me font peur. 

  1. bleuetnoir a reblogué ce billet depuis monteedemilk et a ajouté :
    Monsieur l’ministre de la Justice Mackay, Entre deux changements de couches, je suis tombée sur cet article du Devoir,...
  2. m3khii a reblogué ce billet depuis monteedemilk et a ajouté :
    Amen
  3. missypug a reblogué ce billet depuis monteedemilk et a ajouté :
    If you van understand french, read this! If you can’t: fond someone you can
  4. lamouchemasqueesjunk a reblogué ce billet depuis monteedemilk
  5. positive-area a reblogué ce billet depuis monteedemilk
  6. zoenne a reblogué ce billet depuis mauvevaillance
  7. josee-r a reblogué ce billet depuis monteedemilk